LA DMLA

 

QU’EST-CE QUE LA DMLA ?

 

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge est une maladie chronique et évolutive, qui affecte la MACULA en dégradant les cellules rétiniennes. Elle entraîne une Baisse de la Vision centrale, progressive.
Elle n’induit pas de cécité, mais elle peut fortement réduire la capacité de lecture, et la distinction des détails.

Elle peut être stabilisée dans un certain nombre de cas traités précocement.

 

QUI PEUT-ÊTRE ATTEINT DE DMLA ?

 

Les hommes autant que les femmes de plus de 55 ans. La fréquence d’atteinte est très rare entre 50 et 60 ans (1%), puis va crescendo au fil des années (12% à 75 ans, 25% à 80 ans…).
Les 2 yeux peuvent être atteints mais souvent avec plusieurs années de décalage.
Plus d’ 1 million de personnes atteintes en France actuellement.

 

Les facteurs de risque sont :

  • L’âge > 70 ans
  • Le tabagisme ( x4 le risque) +++
  • L’hérédité (il existe des gènes favorisants, mais aussi des gènes protecteurs)
  • L’ethnie (les caucasiens ont un risque x 2,5 comparé aux mélanodermes)
  • Les maladies coronariennes ( x3 )
  • L’obésité ( x2 )
  • L’hypermétropie ( x2 )
  • Alimentation pauvre en poisson, oméga3, antioxydants, Zinc… ( x2 )
     

C’est la 1ère cause de malvoyance des personnes de plus de 50 ans dans les pays développés.
 

 

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE LA DMLA ?

 

  • BAISSE DE LA VISION CENTRALE une ombre ou une tache masque le centre de la vision
    Elle est progressive (dans la DMLA atrophique) ou brutale (dans la DMLA humide)
    La vision périphérique est normale. La vision de près est plus altérée que de loin.

     
  • DÉFORMATION DES IMAGES : Le centre des images ondule, se déforme
    Modérément et progressivement (DMLA atrophique)
    Beaucoup et rapidement (DMLA humide)

     
  • ALTÉRATION DE LA VISION DES COULEURS : Car seule la macula perçoit les couleurs
     
  • DIMINUTION DES CONTRASTES : la vue est plus terne, plus fade.
     

 

Téléchargez une grille d’Amsler et imprimez-la.
Fixez 20 secondes le point central avec 1 seul œil à la fois, et observez les lignes adjacentes :

                                                  GRILLE D'AMSLER IMPRIMABLE



 

Exceptionnellement, et uniquement chez les personnes sous ANTI-COAGULANTS, la DMLA peut se révéler brutalement, par une large tache noire centrale subite.
C’est l’HÉMATOME MACULAIRE : une urgence chirurgicale !

 

 

QUELS EXAMENS SONT REALISES ?

 

- Une MESURE DE L’ACUITÉ VISUELLE de loin et de près (lecture), nous renseigne sur le degré d’altération de la vue, et son évolution dans le temps au cours du traitement.
 

- Une RÉTINOGRAPHIE + ANGIOGRAPHIE se sont des photographies de la rétine, d’abord sans injection (rétinographie) puis avec injection (angiographie).
C’EST UN EXAMEN INDISPENSABLE AU DIAGNOSTIC initial.

L’angiographie à la FLUORÉCÉINE ( 5 mn) permet de confirmer le diagnostic, et d’en préciser les caractéristiques rétiniennes.
L’angiographie au VERT D’INDOCYANINE ou ICG ( 20 à 30 mn), plus rarement réalisée, permet de préciser les caractéristiques sous rétiniennes de la DMLA, au niveau de la CHOROÏDE.

 

- Un OCT et OCT-Angio (Optical Coherent Tomography), rapide et non invasif, permet d’effectuer les coupes rétiniennes pour mieux évaluer la profondeur de l’atteinte rétinienne.
C’EST UN EXAMEN INDISPENSABLE AU DIAGNOSTIC ET AU SUIVI d’une DMLA.

 

 

QUELLES SONT LES FORMES DE DMLA ?

 

- La MLA    (ou Maculopathie Liée à l’Âge)

  • N’est pas à proprement parlé une forme de DMLA, mais elle en est la forme PRÉCURSEUR, qui peut un jour se transformer en authentique DMLA
  • Se compose de DRUSEN et de remaniements de L’ÉPITHELIUM PIGMENTAIRE
  • Pas ou peu d’altération de la vue, rarement quelques déformations d’images minimes.

 

Photo

 

- La DMLA ATROPHIQUE   (ou « sèche »)

  • 60 % des DMLA
  • Disparition par atrophie de plaques de rétine et d’épithélium pigmentaire sous jacent
  • Taches opaques autour de la vision centrale, devenant lentement coalescentes jusqu’à former une large zone centrale sans vision
  • Evolution très lente, mais inéluctable sur 10 ou 20 ans
  • Pas ou peu de déformation d’image
  • Peut se transformer en DMLA exsudative (surveillance +++ régulière à vie)

 

     

 

- La DMLA EXSUDATIVE     (ou « humide » ou « néo vasculaire »)

  • 40 % des DMLA
  • Prolifération de NÉO-VAISSEAUX sous la rétine maculaire et/ou sous l’épithélium pigmentaire
  • Baisse de vision + déformations centrales ++
  • Apparition rapide des symptômes
  • Dégradation rapide et irréversible sans traitement
  • CONSULTEZ EN URGENCE ! LE TRAITEMENT EST URGENT !

 

 

QUELS SONT LES TRAITEMENTS DE LA DMLA ?

 

- DMA ATROPHIQUE :

IL N’Y A POUR L’INSTANT AUCUN TRAITEMENT de cette forme de DMLA

Seuls les COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES contenant des Vitamines, des Oligo-éléments et des Anti-oxydants sont recommandés pour « ralentir » la dégradation. Ils apportent à la rétine tous les nutriments dont elle a besoin, pour freiner sa dégradation, sans l’arrêter…

Les COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES sont surtout efficaces préventivement, à partir de 50 ans.

Ils sont vendus en pharmacie sans ordonnance et ne sont pas remboursés.

5 CONSEILS ALIMENTAIRES à Télécharger pour imprimer

 

- DMLA EXSUDATIVE :

Son traitement est URGENT et CHRONIQUE. Un traitement à vie.

Les patients qui conservent la meilleure vision à long terme sont LES PLUS RÉGULIERS et LES PLUS PERSÉVÉRANTS.

 

LE LASER DIODE :

C’est la photo-coagulation directe des vaisseaux anormaux. (Cautérisation)

Il n’est plus que très rarement utilisé. Seuls les bouquets néo-vasculaires EXTRA-maculaires de petite taille peuvent en justifier. Les récidives sont courantes et la surveillance reste nécessaire.

 

LA PHOTO-THÉRAPIE DYNAMIQUE :

C’est l’association d’une perfusion intra veineuse de VISUDYNE* suivie d’un LASER FROID pour activer le produit perfusé juste sur le site rétinien à traiter. Cela provoque la THROMBOSE des néo-vaisseaux.

Son indication est actuellement réservée à une forme particulière de DMLA : les VPC (Vasculopathies Polypoïdales Choroïdiennes).

Elle impose de rester 48h à l’abri du soleil après, car le produit est photo sensibilisant.

 

LES INJECTIONS INTRA-VITRÉENNES D’ANTI-VEGF :

Il existe actuellement 2 produits : le LUCENTIS* et l’ EYLEA*.

Une goutte de produit (0,05cc) est injectée dans l’œil chaque mois. Il inhibe la prolifération néo-vasculaire. Les NéoVaisseaux régressent progressivement, ainsi que les suintements et hémorragies adjacents.

Par analogie son action peut être comparée à celle d’un désherbant sur des mauvaises herbes : les herbes fanent, mais dès que le produit n’imprègne plus la terre, les mauvaises herbes repoussent…

Il est donc nécessaire d’entretenir « à vie » (ou presque) la présence des anti-VEGF dans l’œil.

 

L’injection (IVT) peut sembler impressionnante, mais elle est très rapide et TOTALEMENT INDOLORE.

Le protocole thérapeutique est toujours le même : 3 injections à 4 semaines d’intervalle, puis un contrôle. Si le résultat est bon, on espace très progressivement les injections à 5, 6, 8, 10 puis 12 semaines, en s’assurant régulièrement de l’absence de récidive.

Une récidive peut survenir dès 8 semaines chez certains patients, ce qui interdit d’espacer de plus de 7 semaines les IVT ; pour d’autres, l’espacement peut être de 12 semaines voire plus, sans récidive.

L’arrêt complet des injections est assez rare, et une récidive même 5 ans après est toujours possible. Une surveillance au long cours est donc INDISPENSABLE, car à chaque récidive les séquelles se majorent.

Les meilleurs résultats de conservation visuelle, voire d’amélioration visuelle, sont obtenus chez les patients les plus persévérants et les plus réguliers.

(Une vidéo d’injection est visualisable dans le chapitre spécifique INJECTION INTRA-VITRÉENNE)

 

Pour d’autres renseignements sur les IVT, téléchargez la fiche de CONSENTEMENT éditée par la SOCIÉTÉ FRANÇAISE D’OPHTALMOLOGIE. Il est indispensable de la LIRE avant l’opération, et la remettre au chirurgien SIGNÉE :

FICHE SFO - INJECTION INTRA-VITRÉENNE
 

 

LES AIDES VISUELLES :

Quand les 2 macula sont fortement altérées, la lecture peux être fortement aidée par des systèmes optiques grossissants, tels que des loupes, des loupes électroniques, des télé-agrandisseurs…

Les systèmes les plus adaptés à vos besoins vous seront conseillés par des équipes d’ORTHOPTISTES et d’OPTICIENS spécialisés en BASSE VISION. Demandez conseil à votre ophtalmologiste.

 

 

QUESTIONS FRÉQUENTES :

 

VAIS-JE DEVENIR AVEUGLE AVEC LA DMLA ?   NON jamais !
La DMLA, quelle que soit sa forme, peut faire perdre la vision centrale des 2 yeux, et rendre la lecture ou la reconnaissance des visages impossible, ainsi que la conduite d’une voiture.

Mais la vision périphérique persiste : VOUS NE SEREZ JAMAIS DANS LE NOIR !

                          VOUS POURREZ TOUJOURS VOUS DIRIGER SEUL !

 

Y A T-IL INTÉRÊT À SE FAIRE OPÉRER DE LA CATARACTE QUAND ON A UNE DMLA ?  OUI 

Vous avez au contraire grand intérêt à tout faire pour optimiser votre vision périphérique en enlevant une cataracte qui occulte l’ensemble de votre rétine, y compris la rétine périphérique saine.

 

L’OPÉRATION DE LA CATARACTE AGGRAVE T-ELLE LA DMLA ?   NON

Cette hypothèse a été évoquée, mais les études à grandes échelles ont démontré que l’opération de la cataracte n’aggravait pas la DMLA, et ne provoquait pas non plus la DMLA.

Mais compte tenu de l’âge commun auquel apparaissent ses 2 pathologies, la DMLA peut succéder à une opération de cataracte, sans qu’il y ait de relation de cause à effet.

 

PUIS-JE RÉCUPERER DE LA VISION ?   OUI

Dans la forme Exsudative, le traitement s’il est précoce, améliore souvent la vue et la récupération est parfois totale. MAIS c’est parce que ce traitement est poursuivi très longtemps que la vision se maintiendra. La rechute est certaine si les IVT sont abandonnées.

Dans la DMLA atrophique, la dégradation est très lente, mais continue, sans amélioration.

 

EST-CE QUE LES INJECTIONS INTRA-VITRÉENNES SONT DOULOUREUSES ? NON

ABSOLUMENT PAS. On anesthésie l’œil avec un collyre. L’aiguille est extrêmement fine et je geste dure 2 secondes.

 

EST-CE QUE LA DMLA EST HÉRÉDITAIRE ?    OUI et NON

Des gènes ont été décrits comme pouvant FAVORISER la DMLA mais aussi PROTÉGER de la DMLA.

D’une façon générale, la DMLA est multifactorielle et il est très incertain que les enfants de patients atteints de DMLA soient touchés aussi, mais ils doivent plus que les autres se faire suivre régulièrement après 55 ans.

 

QUE FAIRE POUR PRÉVENIR LA DMLA ?

ARRÊTER DE FUMER. Traiter son hypercholestérolémie. Perdre du poids. Manger sainement les aliments conseillés.

SE FAIRE DÉPISTER RÉGULIÈREMENT PAR SON OPHTALMOLOGISTE.

 

QUEL EST LE RISQUE D’ATTEINTE DU 2e ŒIL ?   50 % DE RISQUE DANS LES 5 ANS

 

LA LECTURE DOIT-ELLE ÊTRE RÉDUITE ? NON L’AVION EST-IL NÉFASTE ? NON

Au contraire, lisez et voyagez autant que vos yeux le permettront, il n’y a aucune influence négative à les utiliser.